Conférence-débat Europe et Euroscepticisme

C’est avec un réel plaisir, que Dolores et moi, avons répondu à l’invitation du comité de jumelage de Dissay, réunissant les villes de Madone en Lombardie, et Vila Nova da Barquinha au Portugal prés de Coïmbra.
Au cours de cette matinée du 22 aout 2019 qui réunissait d’autres intervenants de partis politiques : Hugo Blossier responsable départemental du PCF, Henri Michel du mouvement européen 86, Christian Cormier ancien professeur d’université et le modérateur était le politologue poitevin Dominique Breillat.
Je suis intervenu sur les thématiques de l’environnement et de l’Europe sociale. Sur le sujet environnemental, j’ai pu rappeler que la préoccupation écologique était européenne et transcendait tous les courants politiques. Cependant, cette culpabilisation incessante des peuples européens, notamment les plus modestes, évite d’aborder la seule question qui vaille : qui sont les pollueurs ? Un tacle à Greta Thunberg était indispensable ! L’écologie est une science l’écologisme est un dogme.
Pour ce qui est de l’Europe Sociale j’ai rappelé que François Mitterrand, dès 1979, nous promettait une Europe sociale. En fait cette Europe ne peut être qu’un moins disant social tirant vers le bas les revenus des plus modestes. Comment faire croire aux européens, en particulier, ceux des pays les plus riches que leurs SMIC ne baissera pas lorsqu’on leur propose un SMIC européen ? Nos élites tireront toujours vers le bas pour faire pression sur les salaires.
En conclusion il existe bien un sentiment européen partagé par les portugais, les français et les italiens mais la préoccupation nationale demeure primordiale, les nations ont encore de beaux jours devant elles !

Pour le collectif CDI86. K.T.

Leave a Comment